close

Attractivité des territoires, le bien vivre, un objectif atteignable ?

04/11/2019 | 18h30 - 20h00

La DFCG, Walter France, son cabinet lillois Quemoun Walter France et BSI Economics (knowledge partner) ont le plaisir de vous inviter à une soirée débat qui s’inscrit dans le cadre d’un cycle de rencontres sous la thématique globale « Le sens de la mesure » décliné lors de 4 rendez-vous régionaux (Bordeaux, Nantes, Lyon et Lille) dont une synthèse sera présentée lors de Financium, les 10 et 11 décembre 2019 à Paris.

La 4ème et dernière étape se passe à Lille le lundi 4 novembre sur le thème « L’attractivité des territoires : « le bien vivre », un objectif atteignable ? ».

S’inscrire ici

Les politiques fiscales, les choix d’orientations avec les pôles de compétitivité (Industrie, Eurasanté, Euratechnologies), le développement d’ETI régionales, nationales et internationales sont autant d’effets de levier pour développer l’attractivité d’un territoire. Plus de services dans l’économie (industrie, commerce, services, marché publics) crée plus de valeur ajoutée donc plus d’emplois et de richesse collective et accélère les mutations. Le développement de ces activités est aussi un facteur d’innovation.

Les territoires ont longtemps été victimes d’une certaine désindustrialisation, perdant usines et emplois.

Dans ce contexte, l’industrie du futur peut constituer l’opportunité de récréer de l’attractivité. Elle désigne une révolution technologique, qui offre de nouvelles possibilités dans la manière de produire, et qui permet de répondre aux nouveaux défis auxquels fait face l’industrie. Elle implique un travail industriel plus qualifié, autonome et moins pénible. Les territoires doivent se saisir de cette nouvelle révolution et valoriser leur image de marque.

Avec Antoine LEDUC, Président des Places Tertiaires

Anne-Sophie Alsif, Economiste à la fabrique de l’Industrie, BSI Economics